Décodage de l’attention visuospatiale à partir du cerveau du conducteur

Le but de ce projet est de développer un système d’Interface cerveau-machine dans la voiture afin de modéliser les fluctuations d’attention du conducteur et d’évaluer si les objets que le conducteur scanne attirent son attention.

Le projet est la suite de l’utilisation de l’interface cerveau-machine (ICM) développée pour faciliter l’interaction avec les voitures intelligentes dans le but d’améliorer l’expérience de conduite. Les résultats des recherches antérieures de l’EPFL seront adaptés et appliqués à une tâche de conduite dans le simulateur de conduite ainsi qu’à la conduite d’un véhicule réel afin d’évaluer l’applicabilité à des situations en temps réel.

L’EPFL développera un système d’ICM capable de détecter les variations de l’activité cérébrale dans certains domaines de l’environnement de conduite ainsi que les tendances générales. Les corrélations entre ces modèles et les événements de conduite tels que les changements de voie, les virages aux intersections, les changements dans la densité et la vitesse de la circulation, etc. seront évalués. Enfin, la prévisibilité de ces événements, en combinant les variations de l’attention et des changements environnementaux, sera évaluée. Les chercheurs exploreront également un système d’ICM pouvant détecter les objets à partir de la vue frontale d’une scène qui attire l’attention du conducteur.

Cette recherche de quatre ans est menée par la Chaire sur l’interface cerveau-machine non invasive (CNBI), dirigée par le professeur José del R. Millán. La CNBI possède une expertise internationalement reconnue dans l’utilisation directe des signaux du cerveau humain pour contrôler les appareils et interagir avec notre environnement. Ce projet a été financé par Nissan.

Principal investigator Prof. José del R. Millán
Sponsor Nissan
Period 2015-2019
Laboratory CNBI