Modélisation et contrôle des embouteillages

Ce projet vise à modéliser et à optimiser des réseaux routiers de grande échelle congestionnés à l’aide d’une représentation réaliste agrégée de la dynamique du trafic et du choix des itinéraires pour plusieurs modes de transport.

Lorsque les villes prospèrent et commencent à dépasser leurs infrastructures, souvent le trafic s’immobilise. L’expansion des routes et des autoroutes est un remède classique à la congestion urbaine. Dans ce projet, le Laboratoire des systèmes de transport urbain s’intéresse au fonctionnement du trafic dans les futures villes d’une manière globale, qui n’était pas possible jusqu’à présent, en accroissant la capacité du réseau passager grâce à des schémas de gestion de trafic avancés, basés sur les derniers développements scientifiques en matière de monitoring, modélisation et le contrôle du trafic urbain.

La méthode vise à découper la ville en régions dans lesquelles le trafic peut être décrit en termes mathématiques et physiques. Alors que la relation entre la densité du trafic et le flux de trafic sur les segments de routes individuels a une dispersion significative, lorsque plusieurs routes sont regroupées de la bonne manière cela change. Cela permet d’affecter un débit de trafic à chaque densité. Cette relation permet également de déterminer la densité critique au sein de laquelle ce groupe de routes devient congestionné. En divisant de façon dynamique le réseau routier d’une ville de cette façon, les modèles informatiques de trafic peuvent être simplifiés au point que la gestion en temps réel du trafic dans une ville entière devient réalisable.

Ce projet de recherche dure cinq ans et est réalisé par le Laboratoire des systèmes de transport urbain (LUTS) du Prof. Nikolas Geroliminis. Il est financé par le Conseil Européen de la Recherche. 

Article (17.4.18)

Principal investigator Prof. Nikolas Geroliminis
Project manager Mohammadreza Saeedmanesh
Sponsor European Research Council
Period 2012-2017
Laboratory LUTS
Collaboration TRACE