Réduction des coûts grâce à un horaire centré sur les passagers

Ce projet vise à concevoir un horaire passagers pour les CFF qui intègre à la fois les aspects de l’offre (minimisation du coût d’exploitation) et de la demande (maximisation de la satisfaction des passagers).

Pour concevoir leurs horaires, les exploitants ferroviaires se concentrent principalement sur les aspects opérationnels et les coûts. En Suisse, la planification des transports vise à réaliser des horaires cadencés qui ont pour but de maximiser les correspondances et de rendre les horaires simples et attractifs pour les utilisateurs. Les CFF utilisent des modèles de transport pour prévoir l’impact des modifications des horaires sur la demande et ainsi sur les recettes. Des méthodes d’optimisation mathématiques des horaires ne sont pas encore utilisées au sein des CFF.

Or une récente thèse de l’EPFL (2016) montre que l’horaire lui-même a un impact significatif sur la performance de l’opérateur en termes de nombre de passagers transportés. En effet, un horaire qui prend en considération le comportement des passagers entraine des revenus et des parts de marché plus élevés, une valeur de passagers-km supérieure, etc.

Dans ce projet, l’objectif est d’utiliser la méthodologie d’optimisation déjà développée par le Laboratoire de transport et mobilité (TRANSP-OR) qui consiste à combiner un horaire cyclique et non cyclique et à l’appliquer à la conception des horaires CFF. L’objectif est d’évaluer la performance de l’horaire actuel (cadencé) et de le comparer à l’optimum. La pertinence de l’horaire hybride pour le réseau ferroviaire suisse sera ensuite étudiée.

Ce projet d’un an est réalisé par le Laboratoire TRANSP-OR, dirigé par le prof. Michel Bierlaire. TRANSP-OR a une compétence reconnue dans la modélisation, l’optimisation et la simulation des systèmes de transport. Le projet est financé par SBB CFF FFS.

Principal Investigator Prof. Michel Bierlaire
Project manager Virginie Lurkin
Sponsor SBB-CFF-FFS, passenger division, service planning
Period 2017-2018
Laboratory TRANSP-OR
Collaboration TRACE