Modelisation et optimisation des flux piétonniers

L’objectif du projet mené par le Laboratoire Transport et Mobilité est d’analyser, modéliser et optimiser les flux de piétons dans les gares.

Au cours des dernières années, le nombre croissant de passagers dans les principales gares a conduit à des problèmes liés aux flux de piétons. La congestion des voies piétonnes se révèle de plus en plus problématique durant les heures de pointe, mais aussi lors d’événements majeurs ou au début et à la fin des vacances. Lorsque les limites de capacité des installations piétonnes sont atteintes, le fonctionnement normal des horaires des trains peut se trouver altéré de manière significative. Comme les gares représentent des noeuds importants dans le système de transport public multimodal, il est essentiel qu’elles soient exploitées de manière aussi efficace que possible.

Outre l’augmentation du nombre de passagers, les gares ont subi une profonde transformation. De simples nœuds de transit, elles sont devenues des hubs polyvalents qui font office d’interface entre les liaisons ferroviaires de courte et longue distance et d’autres modes de transport, y compris le transport privé à pied, à vélo et en voiture, tout en offrant un espace public pour faire des courses ou manger. Cette transformation a conduit à une augmentation accrue du nombre de piétons et engendre de nouveaux comportements. Une bonne compréhension des flux de piétons dans une gare peut contribuer à améliorer le niveau de service global, l’expérience client et la sécurité.

L’objectif principal de cette étude repose sur le développement d’une méthodologie permettant d’estimer la demande piétonne origine-destination (OD) dans une gare. Plus précisément, les sources d’information utilisées sont l’horaire des trains, les données d’enquête clients et les observations de flux en direct dans les gares de Lausanne et Bâle via un système de caméra complet. Par la suite, la modélisation pourra être appliquée à d’autres études de cas en Suisse.

Ce projet de recherche dure 3 ans et est menée par le Laboratoire Transport et Mobilité, dirigée par le professeur Michel Bierlaire. Il est financé par les CFF.

Interview de Fleurin Hanseler, doctorant sur ce projet.

 

Principal investigator Prof. Michel Bierlaire
Project manager Riccardo Scarinci/Michaël Thémans
Sponsor SBB – CFF – FFS (Swiss Federal Railways)
Period 2012-2015 (36 months)
Laboratory TRANSP-OR / LTS5
Partners VisioSafe
Collaboration TRACE